J'ai enfin ouvert la porte de mon grenier imaginaire !


Et c’est fou ce que j’ai pu y trouver!


D’abord beaucoup de poussière. Mais c’était de la poussière d’étoile! Donc à ne pas mettre aux vidanges, car ça fait partie de mes trésors enfouis. J’y ai trouvé des contes et des histoires que j’ai écrit il y a longtemps  pour les ranger dans le tiroir d’un bureau multicolore  en me disant qu’un jour je les sortirais.J’y ai trouvé ma nature rebelle, mon appétit de vivre, mon goût de créer encore et encore!  J’y ai trouvé ma follitude, mon amour des mots, mon enfant intérieur.


Je me suis trouvée.


Je vous raconte mes nuits blanches. Mes nuits noires. Je vous raconte mes petits et gros monstres intérieurs. Je vous raconte ma tête trop remplie. Je vous raconte Jano l’enfant, l’adolescente, la femme avec tous ses amis imaginaires dans le même lit.


Je vous invite dans mon grenier imaginaire.

Je vous dépoussière mon monde et mes pensées.